Pour nos prochains dossiers, votre avis nous intéresse...

Pour chacune de nos études, nous essayons de construire notre rélfexion au départ de l'expérience et des préoccupations des personnes qui sont confrontées concrètement à la problématique envisagée, dans leur vie quotidienne ou par le biais de leur activité professionnelle.

Toutes vos réactions, courtes ou plus développées sont donc les bienvenues et sont communiquées au groupe de travail chargé de mener à bien la recherche. 


Vivre dans l'insécurité 

(à paraître en septembre 2017 - clôture du dossier 15/08/2017)

Les attentats terroristes, qui ont touché la Belgique en plein cœur l’an passé, ont fait l’objet d’un traitement médiatique d’une envergure dont l’on se souvient tous. Tous, nous nous sommes sentis concernés par ce drame, et tous avons probablement suivi sans relâche l’actualité du 22 mars 2016. Les évènements dramatiques de ce type, dont l’on entend malheureusement de plus en plus parler, peuvent facilement faire naître en nous un sentiment d’insécurité tant l’impact émotionnel qu’ils suscitent est fort. En tant que parent, comment parlez-vous des attentats à vos enfants ou petits-enfants ?

Outre les attentats, l’insécurité que l’on peut être amené à ressentir résulte aussi parfois de la façon dont notre société évolue : montée des inégalités, replis sur soi, détérioration de l’environnement, difficulté d’accès à l’emploi ; sans parler de l’insécurité qui peut se trouver en nous : peur de ne pas être à la hauteur des attentes… L’insécurité est-elle omniprésente ? Pensez-vous qu’il est encore possible de vivre sereinement à notre époque ?

Le climat post-Dutroux dans lequel nous vivons a certainement aussi influencé l’opinion publique en matière de pratiques parentales. Serait-ce faire preuve d’inconscience de laisser son enfant faire un tour en vélo sans surveillance ? Et vous, essayez-vous d’éviter un maximum de risque à vos enfants ? Ou bien estimez-vous qu’on ne peut grandir sans être confronté au risque ?

Enfin, pensez-vous que les hommes et les femmes sont égaux vis-à-vis du sentiment d’insécurité ?

 

 


Se réapproprier sa mort

(à paraître en décembre 2017 - clôture du dossier 15/11/2017)

A venir...

 

 

Votre témoignage, vos questions, vos réflexions nous intéressent. 

Cela nous aide à préparer nos études.

 

Vous pouvez nous faire parvenir vos réflexions et témoignages:

• par courrier à l'attention de José GERARD, Couples et Familles, rue du Fond de Malonne, 127 à 5020 Malonne
• par courrier électronique à info@couplesfamilles.be   

Merci de préciser vos coordonnées si vous désirez être informés des suites données à votre envoi.

 

Notre boîte aux lettres

Une question vous préoccupe, à titre personnel ou de manière plus globale.
Vous êtes interpellé(e) par certains comportements ou certaines opinions dans la vie relationnelle de vos contemporains.
Vous rencontrez certaines difficultés dans la vie relationnelle ou familiale.

N’hésitez pas à nous la communiquer. Elle sera peut-être à la base de la réflexion d’un de nos groupes de travail. Elle nous permettra peut-être d’engager un dialogue avec vous...

Notre adresse : info@couplesfamilles.be